Cérémonie de remise des Palmes académiques à Alain Moser

Remises des Palmes

Mardi 18 février 2020 : remise des Palmes académiques à M. Alain Moser par le Consul général de France à Genève, M. Patrick Lachaussée

Le Consul de France remet à M. Alain Moser la médaille de l’Ordre des Palmes académiques
encore épinglée sur le coussin que tient le président de l’AMOPA Section de Suisse, Georges Maeder.

C’est à la Résidence du Consulat général de France à Cologny que s’est tenue la cérémonie de remise de la décoration de chevalier dans l’Ordre des Palmes académiques à M. Alain Moser, directeur général des écoles Moser de Nyon, Genève et Berlin.

Citons quelques-uns de ses succès depuis qu’il a repris la direction générale de l’établissement scolaire privé créé par son père Henri Moser : une pédagogie innovante centrée sur l’élève, le défi brillamment relevé de l’école numérisée et l’obtention de la reconnaissance de la maturité cantonale par le canton de Genève, au terme d’un long processus.

Un point mérite d’être particulièrement souligné : la fondation en 2005 de la Moserschule à Berlin, école bilingue franco-allemande, qui prépare ses élèves à l’ABI-BAC, diplôme mariant l’Abitur allemand avec le bac français, en collaboration avec le lycée Janson-de-Sailly,  Paris. La preuve de l’intérêt porté par les autorités allemandes à la Moserschule de Berlin est fournie par le statut d’Ersatzschule conféré à l’établissement privé qui lui vaut d’être reconnu comme complémentaire à l’offre publique et de bénéficier desubventions.

Georges Maeder

Le Terroriste noir de Tierno Monémbo

Actualités
Un roman fort sur la guerre, la dignité, mais aussi sur les rapports passés de la France et de l’Afrique, qui interroge les apports présents. Couronné du prix Ahmadou Kourouma, du prix Erckmann-Chatrian, du prix Palatine du roman historique ainsi que du prix du roman métis, Le terroriste noir, paru en 2012, a permis à Tierno Monénembo d’accéder à la célébrité. à ce juste titre, car ce roman est subtil.

Chevalier de l’ordre des palmes académiques, Christine Le Quellec Cottier est professeure titulaire à l’université de Lausanne où ses recherches se concentrent sur le domaine des littératures francophones. elle dirige par ailleurs le Centre d’études Blaise Cendrars à la Bibliothèque nationale suisse. (paru fin 2019)